Pois rouge

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Abrus precatorius)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Pois rouge, haricot paternoster, réglisse marron, grain d'église, jéquirity, graine diable

Dénomination latine internationale

Abrus precatorius L.

Famille botanique

Fabaceae

Description et habitat

  • Plante grimpante lianoïde ligneuse pouvant atteindre 50 mètres de hauteur et atteindre la canopée, feuilles alternes composées oblongues, petites fleurs en grappes violet-pâle à rose ou pourpre, le fruit est une gousse en grappe qui renferme 3 à 7 graines (pois) très dures, de couleur rouge écarlate, avec une tache noire près du hile
  • Présente en Inde, Afrique, Amérique tropicale

Histoire et tradition

  • La graine, hautement toxique, contient de l'abrine (un ensemble de 5 glycoprotéines voisines de la ricine), toxique végétal connu le plus dangereux. Croquer une seule graine peut être mortel pour un enfant
  • Les graines très décoratives sont utilisées pour la fabrication de chapelets ou de bijoux
  • Heureusement, l’enveloppe très dure du haricot paternoster est presque impossible à croquer
  • L'intoxication peut être due à la consommation d'eau souillée par les graines, car l'abrine est très hydrosoluble

Parties utilisées

  • Graine

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Anti-inflammatoire par les saponosides triterpéniques des parties aériennes [1]
  • La feuille possède des propriétés anti-oxydantes et antiprolifératives [2]
  • L'abrine est extrêmement toxique (dose léthale de 0.1-1 microgramme/kg) [3], la mort cellulaire est provoquée par l'inhibition de la synthèse protéique, induit des œdèmes par augmentation de la perméabilité capillaire, altération des cellules endothéliales et fuite protéique (syndrome de fuite vasculaire)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • L’abrine est hautement toxique en cas d’ingestion. Une dose de 40 à 150 μg entraînerait une intoxication grave chez un adulte, 75 à 150 μg d’abrine suffisant à tuer un enfant. L’expérimentation animale n’a livré que peu de données sur l’administration par voie orale. La toxicité de l’abrine est bien plus grande suite à une injection. La plus forte toxicité observée faisait suite à une application intraveineuse. La relation dose- effet présente une évolution très rapide. Les doses maximales tolérées sans être létales ne présentaient qu’un facteur 2 en dessous de la DL50. La toxicité aiguë de l’abrine se traduit par des symptômes gastro- intestinaux graves, une destruction généralisée des tissus et des effets sur le système nerveux central. La quantité d’abrine contenue dans une seule graine (75 μg) peut être fatale à un adulte, et représente un facteur 8 de la dose mortelle pour un enfant en bas âge. Ces estimations ne valent toutefois pas pour les graines formant les colliers et les bracelets, dont l’enveloppe très dure et résistante ne se laisse pas croquer.
    • Par ailleurs, le fait d’avaler des graines mûres intactes est sans danger pour la santé, à cause de l’enveloppe résistante qui empêche l’abrine de s’échapper
    • Néanmoins le fait de sucer un collier ou un bracelet formé de graines percées de haricot paternoster peut entraîner l’ingestion d’abrine. Par conséquent, même si cette quantité peut être qualifiée de faible, les enfants en bas âge ne devraient jamais entrer en contact avec de tels objets Office fédéral de la santé publique, Berne, 2006
  • La cuisson inactiverait la toxine

Références bibliographiques

  1. Anam EM. Anti-inflammatory activity of compounds isolated from the aerial parts of Abrus precatorius (Fabaceae). Phytomedicine. 2001 Jan;8(1):24-7. PMID 11292235
  2. Gul MZ, Ahmad F, Kondapi AK, Qureshi IA, Ghazi IA. Antioxidant and antiproliferative activities of Abrus precatorius leaf extracts - an in vitro study. BMC Complementary and Alternative Medicine 2013, 13:53 (2 March 2013) Abstract Provisional PDF
  3. Dickers KJ, Bradberry SM, Rice P, Griffiths GD, Vale JA. Abrin poisoning. Toxicol Rev. 2003;22(3):137-42. PMID 15181663